[Outil d’évaluation] Evalo 2-6

Dans cette série, je vous présente les outils d’évaluation que j’utilise : des outils cliniques au service du professionnel, qui orientent vers les objectifs thérapeutiques, tout en répondant aux exigences scientifiques pour mesurer les progrès précisément.

Présentation

Evalo 2-6 (Françoise Coquet, Pierre Ferrand, Jacques Roustit – parue en 2009) est une batterie d’évaluation du langage oral, étalonnée pour les enfants de 2 ans 3 à 6 ans 3. Elle est très complète – ce qui peut faire peur quand on la reçoit ! – car elle évalue non seulement le langage oral formel (phonologie, lexique, syntaxe en compréhension et en expression), mais aussi la pragmatique et les facteurs explicatifs en cas de trouble du langage (perception, attention, mémoire, raisonnement, praxies).

J’ai pour ma part préféré suivre les 3 jours de formation à la batterie pour être sûre de l’utiliser au maximum de son potentiel, et je ne le regrette pas. La formation était chouette (coucou Anne !), bien structurée, et je sais maintenant quelles épreuves choisir dans quel cas.

Pour faire simple, la version courte contient les épreuves de première intention, qui permettent de savoir :

  • Si le·la patient·e nécessite que l’on commence une prise en soins
  • Quels sont les domaines de langage oral qui sont touchés
  • Quels sont les facteurs qui expliquent les troubles
  • Par quelles épreuves nous pouvons compléter
  • Par quoi commencer le travail orthophonique

Elle donne également une base de travail avec les parents, pour les accompagner dans de bonnes conditions et développer ensemble le langage de leur enfant.

Les patient·e·s concerné·e·s

Au cabinet, je l’utilise pour les enfants :

  • Sans handicap, ou avec un handicap qui a un retentissement léger sur le développement de son langage oral, entre 2 ans 3 et 6 ans 3, et j’utilise alors l’étalonnage correspondant à leur âge
  • Avec suspicion de handicap, ou handicap avéré, avec un retentissement important sur le développement de son langage oral, mais qui ont déjà un déjà un début de langage oral réceptif et expressif. Dans ce cas, j’utilise l’étalonnage correspondant à leur âge qui permet de chiffrer le décalage avec les enfants du même âge chronologique, mais aussi l’étalonnage qui correspond à leurs performances pour essayer de donner un âge développemental. De cette manière, je peux donc l’utiliser pour des enfants plus âgés que l’étalonnage.
    Par exemple : pour un patient de 4 ans 6, je vais comparer ce qu’il a fait avec l’étalonnage 4 ans 6, qui va certainement donner un décalage important, et je vais aussi regarder à quel âge correspondent ses scores (ce sera peut être 2 ans 6 ou 3 ans).
    Pour une patiente de 8 ans 3, je vais seulement comparer ses scores avec les différents étalonnages.
    J’utilise bien sûr les scores bruts pour comparer les performances de l’enfant au fil du temps et des bilans de renouvellement. Et mes observations cliniques, évidemment !

Les intérêts cliniques majeurs au cabinet

Ce que j’aime dans cette batterie, c’est qu’au-delà de l’aspect évaluation, elle donne des objectifs thérapeutiques, en repartant des fondations du développement du langage oral. Les épreuves sont toutes très liées entre elles, le modèle théorique sur lequel la batterie est basée est solide, et elle explore de nombreux domaines. Avec le même outil, on peut explorer différents parcours transversaux : attention/perception/mémoire, capacités linguistiques, pré-requis au langage écrit, enfant avec peu ou pas de langage. Il est plus pertinent de tout tester avec le même outil, dont toutes les épreuves ont été étalonnées sur les mêmes enfants, que de picorer des épreuves issues de bilans différents.

C’est un « gros » outil (au sens propre comme figuré), avec un coût certain, mais qui permet une très bonne expertise évaluative. Le traitement des données est automatisé sur une plateforme, ce qui facilite les choses, avec possibilité d’exporter directement dans un document pour rédiger le compte-rendu.

C’est pour moi un incontournable quand on reçoit des patient·e·s de cette tranche d’âge.

Sources et documentation

Site Evalo 2-6 : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.